LES TROUBLES BIPOLAIRES

6e cause de handicap dans le monde, les troubles bipolaires appartiennent à la catégorie  des troubles de l’humeur. Ils comptent parmi les 5 maladies les plus handicapantes et coûteuses selon l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé).

Aujourd’hui encore, on compte dix ans entre le début des troubles et l’instauration d’un traitement adapté, ce qui engendre la plupart du temps chez ces personnes, une désinsertion socioprofessionnelle et familiale, une grande souffrance psychologique qui s’accompagne de risques de suicide et de comportements à risque (alcoolisme, abus toxiques, etc.). Leur espérance de vie se trouve réduite de 10 à 20 ans en moyenne par rapport à la population générale.

 

Des réponses à la fois médicales, médico-sociales, et associatives existent. Elles permettent de freiner l’évolution chronique et de préserver la qualité de vie des personnes malades, ainsi que leur insertion familiale, sociale et professionnelle.

 

 

Caractéristiques de la maladie

  •  Alternance de  phases dépressives et d’exaltation (maniaques)

  •  Entraîne des troubles :

       -  de la pensée, des actes

       - des émotions, du comportement

       - de l’état physique

  •   Pic d’apparition  entre 15 et 25 ans

  •  Episodes entrecoupés de périodes avec persistance de troubles :

               - difficultés de sommeil

               - hyper réactivité émotionnelle

               - troubles cognitifs…

CHIFFRES CLES SUR LES TROUBLES BIPOLAIRES
  • 650 000 à 1,6 million de personnes sont atteintes de troubles bipolaires en France;

  • 25 à 60 % feront au moins une tentative de suicide dans leur vie et parmi eux, 4 à 19 % en décèderont;

  • 10 ans de retard au diagnostic entre un premier épisode et la mise en place d’un traitement régulateur de l’humeur;

  • 10 à 20 ans d’espérance de vie en moins par rapport à la population générale en raison principalement du retard au dépistage et au traitement des comorbidités cardio-vasculaires;

  • 20% des personnes atteintes de troubles bipolaires souffrent d’un syndrome métabolique (hypertension, obésité, diabète,..), soit deux fois plus qu’en population générale, et 2/3 d’entre eux ne reçoivent pas de traitement adéquat pour ces pathologies;

  • 1 patient sur 2 rencontre des difficultés à suivre régulièrement son traitement.

Pour en savoir plus sur la maladie, la prise en charge et le pronostic, la recherche en psychiatrie ... consulter les sites suivants :

http://www.argos2001.fr/

www.fondation-fondamental.org